Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Just one more page
23 mai 2012

"Mathématique du crime" de Guillermo Martinez, pp. 260 - Ed. Robert Laffont - 2008.

Martinez

          4ème de couv.

Dans la sereine et studieuse Oxford, alors qu'enfle la rumeur de la résolution imminente du plus ardu problème des mathématiques, le théorème de Fermat, un tueur en série adresse à l'éminent logicien Arthur Seldom de mystérieux messages - fragments d'une démonstration écrite en lettres de sang... Aidé du narrateur, un jeune étudiant à peine débarqué de son Argentine natale, Seldom saura-t-il trouver la clé de l'énigme ?

          Première phrase.

"Dès lors que les années ont passé et que tout est tombé dans l'oubli, que m'est parvenu, en provenance d'Ecosse, un mail laconique m'annonçant la triste nouvelle de la mort de Seldom, il me semble que je peux rompre une promesse que lui, en tout cas, ne m'a jamais demandée et révéler la vérité sur les évènements qui, au cours de l'été 1993, défrayèrent la chronique dans les quotidiens anglais, avec des titres variant du macabre au sensationnel; pourtant, Seldom et moi nous nous étions toujours référés à ces drames en évoquant simplement "la série" ou "la série d'Oxford", peut-être en raison de leurs connotations mathématiques."

         Lilly's feeling.

J'ai lu ce livre dans la collection Pavillons Poche de chez Robert Laffont. Je crois que ça doit être le second roman que je lis dans cette collection et j'aime de plus en plus. Elle est très agréable visuellement ainsi qu'au toucher. Si vous ne l'avez pas compris, j'adore!

Le récit se déroule à Oxford, dans une atmosphère d'érudition et de calme. L'auteur décrit la société des étudiants anglais de façon tout à fait réaliste, alors qu'il est d'origine argentine.  C'est très agréable cette ambiance de campus et de connaissance, sans les contraintes.^^ Le fond de l'intrigue est assez classique, sa forme par contre l'est beaucoup moins. Le récit est posé comme une démonstration.

Le narrateur n'est qu'un personnage qui permet au lecteur de s'immiscer dans l'enquête, cet étudiant n'est qu'un simple observateur, qui ne prend pas de part active aux évènements. Il se laisse bercé. L'enquête est menée par l'éminent professeur Sedom et l'enquêteur de la police Petersen.

Le lecteur se laisse mené tranquillement par la main jusqu'au dénouement. Il n'y a pas de rebondissements palpitants, ni d'actions violentes. Une certaine froideur scientifique ou plutôt mathématique se dégage du roman. Rassurez-vous, pour les personnes comme moi qui sont loin d'âtre des fanatiques des Mathématiques, le lecteur n'est pas assommé à chaque page par des théories mathématiques à s'arracher les cheveux. Au contraire s'est plus intriguant, plus intéressant que ça (je parle pour moi bien-sûr): Guillermo Martinez aborde les Pythagoriciens, Fermat, la magie, la musique, etc.

La pensée de l'auteur va plus loin qu'une simple enquête pour crime dans l'ambiance studieuse d'Oxford. Il met en présence le lecteur avec la mort, la maladie, le génie poussé à son extrême limite... Guillermo Martinez semble se servir des mathématiques pour parler philosophie. C'est une sensation que je ne sais pas comment expliquer sans trop en révéler.

C'est un récit intriguant et un contexte que j'apprécie beaucoup mais j'ai trouvé que la conclusion, même si son but est de faire réfléchir le lecteur à travers des "mais c'est bien sûr!"; arrive comme un cheveu sur la soupe. Il faut savoir que le roman a été adapté au cinéma. Je me demande ce que ça peut donné.

          En bref.

Un roman policier très bien mené et original loin des classiques du genre, mais qui manque de palpitant et de suspense.

          Pour en savoir plus sur l'auteur et le livre.

          D'autres avis:

livraddictlogo  babelio  Booknod  logo-libflybis

          Note          étoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

ABC 2012

63977422_p

Publicité
Publicité
Commentaires
L
@ Morgouille:<br /> <br /> Je confirme!! ^^
Répondre
M
Oui oui, Elijah alias Frodon ! Et c'est vrai qu'il a des yeux magnifiques... :D
Répondre
L
@ Morgouille:<br /> <br /> Trop contente de jouer les tentatrices!! Elijah ce n'est celui qui a joué dans "le seigneur des anneaux" avec les super yeux bleus? Bonne lecture alors. Et merci de ta visite. ^^
Répondre
M
Eeeh, je ne savais pas que c'était un livre au départ !! J'ai vu le film avec Elijah Wood, l'ambiance était spéciale, j'avais beaucoup aimé ! J'ai lu ton résumé en me disant "tiens, ça ressemble à "Crimes à Oxford" !"... Du coup, tu m'as donné très envie de lire le roman ! :)
Répondre
Publicité
Newsletter
Derniers commentaires
Archives
Visiteurs
Depuis la création 241 227
Publicité