Grémillion

          4ème de couv.

Au milieu des mots de condoléances qu’elle reçoit à la mort de sa mère, Camille découvre une étrange lettre envoyée par un expéditeur inconnu. Elle croit à une erreur mais, les semaines suivantes, une nouvelle lettre arrive, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend que cette correspondance recèle un terrible secret qui la concerne. Machination diabolique sur fond de Seconde Guerre mondiale, ce roman mêle récit historique et suspens psychologique dans un scénario implacable.

          Première phrase.

"Un jour, j'ai reçu une lettre, une longue lettre pas signée."

          Citations.

"La plupart des gens tombent amoureux d'une personne en la voyant, moi l'amour m'a pris en traître. Annie n'était pas là quand elle s'est installée dans ma vie."

"Mes amies, c'est la meilleure des choses qui me soient arrivées dans la vie, il faut savoir les choisir, en abandonner certaines en cours de route, mais celles que j'ai gardées sont les filles les plus formidables de la planète."

"Annie a toujours fait partie de ma vie. (...) Si à deux ans moins quelques jours, on ne sait pas que l'on rencontre l'amour de sa vie, à vingt ans moins quelques jours, on sait quand il meurt. Et on se demande alors pourquoi on existe. Il y a des gens qui pensent qu'ils vont mourir quand leur inséparable disparaît, mais moi je le sais depuis toujours qu'on n'a pas cette chance-là..."

"Ce n'était plus une question de "mois" mais de "moi"..."

          Lilly's feeling.

Je remercie Livraddict de m'avoir sélectionnée, et les Éditions Folio pour cette lecture qui restera pour moi marquante.

Ce premier roman est un véritable coup de poing qui laisse le lecteur sonné lorsqu'il le referme. J'ai éprouvé un profond malaise à tourner ces pages, et à chacune je me disais que j'allais le laisser en plan. Mais la curiosité a été la plus forte. Si je le regrette? Je ne sais pas trop.

Tout au long du récit, l'amour maternel est plus fort que tout, la guerre, l'infidélité, les mensonges et j'en passe. Je n'appellerai pas ça franchement une machination. Je dirai que Madame M a de la suite dans les idées et qu'elle va jusqu'où elle doit allée. Mais ce n'est pas le pire dans son attitude, c'est qu'elle n'éprouve que peu de remords dans ses choix. Son amour soit disant maternel ne serait-il pas davantage égoïste pour mettre en jeu autant de choses si importantes en temps normal?

C'est une histoire dure et impitoyable, dans laquelle la plus forte (la plus maline?) gagne, mais gagne-t-elle vraiment? C'est plein de secrets et de mensonges sur fond de seconde guerre mondiale et d' "invasion " de Paris par les nazis. Au fond, c'est plutôt triste autant de malheur.

Pour un premier roman le style d'Hélène Grémillion est fluide et précis. Sa description des sentiments semble réaliste, et elle mène son lecteur droit au but, sans aucun temps mort, même pour prendre une respiration et sortir de ce cercle infernal. Concernant les personnages, je dirais seulement "pauvre Louis".

L'auteur a parfaitement ancré cette histoire dans la réalité. Elle est très, voire trop vraisemblable. Plusieurs éléments comme la seconde guerre mondiale et l'occupation de Paris, l'histoire locale de Nuisement-aux-bois renforcent cette impression de véracité. Elle a même inséré des détails intéressants "Paul déchiquetait les tiges d'aristoloches entre ses doigts." Dans la symbolique des plantes, celle-ci représente la tyrannie... No comment.

          En bref.

J'ai tellement été marquée par cette lecture que je n'ai jamais écrit un avis aussi rapidement! Pour moi, ce livre m'a mise plutôt mal à l'aise, mais d'autres parlent de coup de coeur. Lisez-le et vous saurez.

          Pour en savoir plus sur l'auteur et sur le livre.

          D'autres avis:

livraddictlogo  babelio  Booknod  logo-libflybis

          Note          étoileétoile

 
63977422_p