Rostand

          4ème de couv.

La gloire d'Edmond Rostand est inimaginable aujourd'hui. Ses contemporains le tiennent pour le plus grand écrivain de tous les temps. Cyrano de Bergerac suscite une véritable adoration, indéfiniment renouvelée. On devrait encore savoir par cœur ces vers piaffants, cliquetants, étourdissants, à l'image de ce héros romantique et baroque, de ce d'Artagnan amoureux. Savant fou tombé de la Lune ou ferrailleur éblouissant, si tous les Français se reconnaissent en lui, s'il nous arrache des larmes, c'est parce qu'il est vrai, d'une profonde vérité humaine. C'est lui que Roxane aimait, son intelligence, son esprit, et non le beau et ennuyeux Christian. Cyrano est une part de nous-mêmes, le vengeur des humiliés et des offensés, des timides et des ratés de l'amour. À la fin de l'envoi, c'est toujours lui qui gagne.

          Première phrase.

"Une représentation à l'hôtel de Bourgogne."

           Citations.

"Eh bien! Ecrivons-la,

Cette lettre d'amour qu'en moi-même j'ai faite

Et refaite cent fois, de sorte qu'elle est prête,

Et que mettant mon âme à côté du papier,

Je n'ai tout simplement qu'à la recopier."

 

"Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce?

Un serment fait d'un peu plus près, une promesse

Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,

Un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;

C'est un secret qui prend la bouche pour l'oreille,

Un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille,

Une communication ayant un goût de fleur,

Une façon d'un peu se respirer le coeur,

Et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme!"

 

"Les feuilles! (...)

Comme elles tombent bien!

Dans ce trajet si court de la branche à la terre,

Comme elles savent mettre une beauté dernière,

Et malgré leur terreur de pourrir sur le sol, 

Veulent que cette chute ait la grâce d'un vol!"

 

Un petit cadeau, la célèbre tirade de Cyrano concernant son...

          Lilly's feeling.

Comme beaucoup, je connaissais l'histoire de Cyrano de Bergerac pour avoir vu le film (avec Depardieu je crois...). Malgré le fait d'être en terrain conquis, le début de la pièce est plutôt ardu à appréhender à cause de la quantité de personnages, de didascalies & autres indications de mise en scène. C'est plutôt dense.

Pourtant je me suis laissée embarquée par ce trio amoureux et tous ces sentiments exprimés avec tant de poésie. Quelle répartie il a ce Cyrano (surtout dans l'acte I, sa façon de moucher le bourgeois avec sa célèbre répartie dont je vous ai mis le lien ci-dessus). Un vrai régal! C'est d'ailleurs comme pour beaucoup de lectrices et lecteurs de cette pièce, le personnage qui m'a le plus touchée. J'ai été moins réceptive à Roxanne, et à la définition de son amour. Elle m'a parue plutôt passive dans ses relations aux hommes, et n'exprime pas franchement ses sentiments, même si elle est flattée par ceux que les autres peuvent ressentir vis à vis de sa beauté (ouah, c'est contagieux le théâtre, j'ai fais une rime! ^^).

Je pourrais résumé cette pièce par la pensée principale qu'exprime Edmond de Rostand, à savoir la lutte entre l'amour que l'on peut ressentir à la vue de la beauté d'une personne et l'amour au contact de son âme. L'auteur fait preuve de beaucoup d'humour, en plus de la qualité de sa plume. Tout son art s'exprime à travers la bouche de Cyrano (ou devrais-je dire sa plume?).

          En bref.

Je confirme que c'est un des genres littéraires que je préfère voir jouer plutôt que de le lire, mais ces amours sont tellement poétiques que cela reste quand même une lecture très agréable, une pièce pleine d'amour et d'actions, qu'il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie.

          Si à votre tour vous souhaitez lire cette pièce.

          D'autres avis de lecteurs.

          Pour en savoir plus sur l'auteur et son livre.

          Note          étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

Baby théâtre

63977422_p