Follett  Follett

          4ème de couv.

Dans l'Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent chacun à leur manière pour s'assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l'amour, ou simplement de quoi survivre. Cette saga est unanimement considérée comme l'œuvre majeure de Ken Follett, qui nous offre ici une fresque monumentale dont l'intrigue aux rebonds incessants s'appuie sur un extraordinaire travail d'historien. Promené de pendaisons en meurtres, des forêts anglaises au cœur de l'Andalousie, de Tours à Saint-Denis, le lecteur se trouve irrémédiablement happé par le tourbillon d'une superbe épopée romanesque dont il aimerait qu'elle n'ait pas de fin.

          Première phrase.

"Les jeunes garçons arrivèrent de bonne heure pour la pendaison."

          Lilly's feeling.

J'aime beaucoup cet auteur, dont j'ai lu plusieurs romans d'espionnage comme "le réseau Corneille" ou encore "l'arme à l'oeil".  Je découvre ici, pour la première fois, l'une de ses sagas historiques les plus connues, un pavé (allusion au thème majeur de ce récit, à savoir la construction d'une cathédrale) de plus de milles pages.

Concernant le premier tome, je ne nie pas que l'histoire est dense et pleine de rebondissements. Ken Follet a parfaitement réussi à recréer de manière très détaillée, l'atmosphère et la vie au Moyen-Age: les conditions de vie, les relations familiales, entre hommes et femmes, et sociales, le travail, la violence, le manque d'hygiène, la promiscuité, etc.

Le lecteur entre facilement dans la vie des personnages, et  "je pense" s'y attache tout aussi rapidement. Je précise que ça n'a pas été mon cas, j'ai lu toute la première partie de ce tome, en le trouvant agréable, mais sans franchement entrer dans cette relation qui peut devenir "obsédante" avec un livre. Je  sais que de nombreux lecteurs savent parfaitement de quoi je veux parlé. Ce ne fut pas mon cas. J'ai commencé à franchement apprécier le récit quand Philip acquière ses nouvelles responsabilités, et que l'auteur s'implique davantage dans la vie d'Aliena, c'est-à-dire au dernier quart du roman. Les personnages sont nombreux, avec un objectif bien défini dans sa vie.

Le second tome est identique au premier sur le plan de mon ressenti. Je crois ne pas du tout avoir été en phase avec ce roman, malgré le fait qu'il possède toute les clés pour un très bon livre qui regorge d'émotions, d'actions, de détails et de rebondissements. Je suis restée en "dehors". Ça ne devait pas être le moment pour moi de le découvrir.

          En bref.

Je me suis accrochée, mais je n'ai pas aimé, il y a des fois comme ça... La note est dure, mais j'ai quand même lu plus de 1000 pages sans adhérer à l'histoire. Cela ne doit pas vous empêcher de découvrir cette fresque historique à votre tour, et peut-être de venir me faire changer d'avis.

          Il y a une suite: "Un monde sans fin".

          D'autres avis:

          Pour en savoir plus sur l'auteur et sur le livre.

          Note:          étoileétoile

63977422_p