chevalier

          4ème de couv.

La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l'âge d'or de la peinture hollandaise. Griet s'occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s'efforçant d'amadouer l'épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives.
Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l'introduit dans son univers. A mesure que s'affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville...
Un roman envoûtant sur la corruption de l'innocence, l'histoire d'un coeur simple sacrifié au bûcher du génie.

          Première phrase.

"Ma mère ne m'avait pas dit qu'ils allaient venir: elle ne voulait pas que j'ai l'air inquiet, m'expliqua-t-elle plus tard."

          Citations.

"Bien que la journée fût calme, on eut dit que la femme avait été prise dans une bourrasque. De sa coiffe de guingois s'échappaient de minuscules boucles blondes qui s'agitaient sur son front telles des abeilles; elle les chassa plusieurs fois avec impatience."

"L'homme m'observait de ses yeux gris comme la mer. Son visage allongé, anguleux, reflétait la sérénité alors que celui de son épouse était aussi changeant que chandelle au vent."

"Lorsqu'elle fut partie, son visage sembla s'attarder tel un parfum."

"Un tableau dans une église est comme une chandelle dans une pièce obscure, on s'en sert pour mieux voir."

          Lilly's feeling.

L'auteure conte une très belle histoire, dans la Hollande du XVIIème siècle, avec beaucoup de détails, la ville, le marché, les commerçants, les différentes classes sociales, et même la religion qui a une place importante à cette époque. Elle crée une scission profonde pour son héroïne, en la faisant entrée dans la vie d'une famille de religion et de classe sociale différentes.

Griet est une jeune fille auquel le lecteur s'attache, et se met aisément à sa place. Elle subit d'abord sa nouvelle situation, les difficultés et les rivalités qui en découlent, dans le but d'aider sa famille. Puis progressivement, elle change et commence à s'éloigner de sa condition première. Le peintre, lui donne aussi l'occasion de toucher à l'art, de se cultiver. Elle atteint alors un niveau même "supérieur" à cette classe aisée pour laquelle elle travaille. Elle se détache du côté matériel de la vie pour en apprécier la beauté à travers la peinture de Vermeer. Le style de l'auteur, mis en valeur par cette multitude de détails de la vie quotidienne, est fluide, doux, et décrit parfaitement l'atmosphère qui se dégage de de ce tableau, de cette maison, de cette ville, de cette époque.

Le personnage de Vermeer est très déstabilisant. C'est le personnage central de la maison, le célèbre peintre. Tout tourne autour de lui et de son art. Il conditionne la vie de famille. Et pourtant, il apparait tout en pointillés. Il est là, sans jamais être vraiment là. Sauf dans son atelier, endroit sacré où seuls les privilégiés ont le droit de pénétrer. A aucun moment, le lecteur ne sait réellement ce qu'il pense et ressent. Il est même en droit de se demander si Griet ne fantasme pas un peu. Mais peut-être va-t-il se trahir?

La relation entre la servante et le maître est extrêmement subtile, sensible. Un certain respect s'en dégage, malgré les règles de conduite imposées par la société. Les émotions exprimées dans le roman sont toutes en retenues, dissimulées - le lecteur peut même se demander par moment s'il ne se fait pas des illusions - comme s'il ne fallait pas montrer sa faiblesse. Seule Catharina "explose" un peu. C'est la seule qui semble sortir du lot, qui n'entre pas dans le moule.

Deux thèmes assez particuliers se dégagent de ce récit: la peinture et la religion. Pour cette dernière, même si elle n'est pas le sujet principal du livre, elle a une place assez importante pour créer une barrière entre les personnages et leurs "coutumes". La place de la peinture est essentielle puisque la création du tableau de "la jeune fille à le perle" est le point central de l'histoire. Le lecteur découvre ainsi la création d'un tableau, la lumière qui s'en dégage, la complexité des couleurs... Ces moments sont comme décalés par rapport à la trame centrale, avec une impression d'instants privilégiés face à l'art et la création à l'état pur. Voici les tableaux de Johannes Vermeer mentionnés dans le roman:

La vue de Delf   La jeune femme à l'aiguillère   Le concert   La laitière

La dame au collier de perles   L'entremetteuse   La jeune fille écrivant   La jeune fille au verre de vin

La jeune fille à la perle

          En bref.

 C'est un très beau roman, que je relierai avec plaisir. A conseiller à tous les amoureux de l'art et de la peinture. Je regarderai très prochainement le film qui en a été tiré avec dans le rôle de Griet Scarlett Johansson, et dans celui de Vermeer Colin Firth (^^).

          D'autres avis: Latitesib, Cacahuète, Melisende, Praline, Marmotte, Anou, Korto.

          Pour en savoir plus sur l'auteure et sur le livre.

          Note          étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

Challenge drame

63977422_p