Bradbury

          4ème de couv.

Lorsqu'ils frappent à la porte de Montsuaire pour réclamer des bonbons, Tom et ses copains déguisés en zombies ne savent rien de ce qui les attend... Commence alors un fabuleux voyage dans l'espace et le temps... Une quête fantastique et poétique des origines d'Halloween...
"Tout a commencé quand ? En Égypte, il y a quatre millénaires, pour célébrer l'anniversaire de la mort du soleil ? Ou des millions d'années plus tôt, devant les feux nocturnes allumés par les hommes des cavernes ? Ou dans le ciel de Paris, là où d'étranges créatures sont venues se pétrifier pour devenir les gargouilles de Notre-Dame?"

          Première phrase.

"C'est une petite ville au bord d'un petit fleuve et d'un petit lac dans un petit comté au nord d'un État du Midwest."

          Citations.

"Et quelque part deux ou trois voix sourdes, peut-être quatre, fredonnent et psalmodient une complainte, sorte de vieille chanson de marins tissée de ciel et de temps, issue de l'époque où la terre endormie bougeait dans son sommeil."

"Quelque part, une momie rêve et tousse en dormant; elle tiraille un des tissus qui l'enveloppent, contracte sa langue poudreuse, puis se tourne et replonge dans un sommeil de mille ans..."

          Lilly's feeling.

"L'arbre d'Halloween" est un merveilleux conte sur les origines de cette fête célébrée dans une grande partie du monde, mais encore peu en Europe. Et oui, pourquoi se déguiser en sorcière, en fantôme, en sorcière, en squelette? Ça rime à quoi?

Ray Bradbury, un des maîtres de l'imaginaire, permet à travers ce récit emprunt de magie et de poésie, de découvrir la genèse de la célébration d'Halloween. Le sieur Montsuaire; probablement le frère du personnage principal de "l'étrange noël de Mr Jack", guide un groupe de huit enfants, de la nuit des temps, au Mexique en passant par Notre-Dame; et leur fait comprendre comment la peur de la mort a donné naissance à cette fête. Ce conte malicieux et instructif est empli de symbolisme , et rythmé par les bonds dans le temps jusqu'au bout de la nuit mémorable.

Il se dégage de ce roman une atmosphère très particulière. J'ai toujours autant l'écriture de Ray Bradbury, que j'ai découverte à travers "les chroniques martiennes". Ici elle est emprunte de poésie et de finesse, avec une pointe de mélancolie. Des les premières pages, le lecteur ressent cette atmosphère si particulière entre la joie et le frisson d'angoisse, notamment devant la maison de Montsuaire. Le style est tout simplement parfait (délectable?...).

          En bref.

Par les fans de Tim Burton (d'ailleurs je l'appellerait bien pour lui conseiller de faire un dessin animé de cette histoire.^^), ce conte plein de poésie est fait pour vous. A conseiller aux enfants (surtout en prévision de la fête) comme aux curieux . Tout simplement extra.

          Pour en savoir plus sur l'auteur comme sur le livre.

          D'autres avis.

livraddictlogo  babelio  Booknode  goodreads

          Note       étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

63977422_p