Christie

          4ème de couv.

Dix personnes apparemment sans point commun se retrouvent sur l'île du Nègre, invités par un mystérieux M. Owen, malheureusement absent. Un couple de domestiques, récemment engagé, veille au confort des invités. Sur une table du salon, dix statuettes de nègres. Dans les chambres, une comptine racontant l'élimination minutieuse de dix petits nègres. Après le premier repas, une voix mystérieuse s'élève dans la maison, reprochant à chacun un ou plusieurs crimes. Un des convives s'étrangle et meurt, comme la première victime de la comptine. Une statuette disparaît. Et les morts se succèdent, suivant le texte à la lettre. La psychose monte. Le coupable se cache-t-il dans l'île, parmi les convives ?

          Première phrase.
"Dans le coin fenêtre d'un compartiment fumeurs de première classe, le juge Wargrave, retraité depuis peu, tirait sur son cigare en parcourant avec intérêt les pages économiques du Times."

          Citation.

Dix petits Nègres s'en furent dîner,
L'un d'eux but à s'en étrangler
- n'en resta plus que neuf.
Neuf petits Nègres se couchèrent à minuit,
L'un d'eux à jamais s'endormit
- n'en resta plus que huit.
Huit petits Nègres dans le Devon étaient allés,
L'un d'eux voulu y demeurer
- n'en resta plus que sept.
Sept petits Nègres fendirent du petit bois,
En deux l'un se coupa ma foi
- n'en resta plus que six.
Six petits Nègres rêvassaient au rucher,
Une abeille l'un d'eux a piqué
- n'en resta plus que cinq.
Cinq petits Nègres étaient avocats à la cour,
L'un d'eux finit en haute cour
- n'en resta plus que quatre.
Quatre petits Nègres se baignèrent au matin,
Poisson d'avril goba l'un
- n'en resta plus que trois.
Trois petits Nègres s'en allèrent au zoo,
Un ours de l'un fit la peau
- n'en resta plus que deux.
Deux petits Nègres se dorèrent au soleil,
L'un d'eux devint vermeil
- n'en resta plus qu'un.
Un petit Nègre se retrouva tout esseulé,
Se pendre il s'en est allé
- n'en resta plus.... du tout.

          Lilly's feeling.

Je suis une inconditionnelle d'Agatha Christie, néanmoins je vais tenté de rester objective. J'ai déjà lu plusieurs fois "Les dix petits nègres", et à chaque fois, je me laisse surprendre, non pas par l'intrigue, mais par cette ambiance oppressante. Ce malaise sur l'île du Nègre. Cette écriture à tiroir.

Tout le roman est basé sur cette comptine reprise comme fil conducteur tout au long de l'histoire, la mort, les uns après les autres des dix convives de l'île. Le rythme du récit est soutenu et le lecteur n'a pas un instant pour se poser et réfléchir. Il est totalement happé par le récit dès la première page. Et Agatha Christie le manipule pour le mener là où elle veut, c'est-à-dire au dénouement totalement machiavélique qu'elle a concocté. La paranoïa et la méfiance des personnages mènent à l'isolement et donc à la vulnérabilité de chacun, ce qui rend le meurtrier encore plus efficace.

Le style est simple et efficace, le lecteur ressent parfaitement l'angoisse et l'isolement des personnages à travers ce huit clos malsain. Le récit omniscient permet d'autant plus de partager ces sentiments et impressions.

Le seul inconvénient notable et voulu, c'est que tous les personnages sont présentés en même temps, ce qui permet à l'auteur d'embrouiller le lecteur et de passer des indices dans cette masse d'informations. Futée l'araignée!

          En bref.

Tous les ingrédients pour un roman réussi sont présents. Les "Dix petits nègres" est un roman prémisse des thrillers modernes.  En d'autres mots, c'est un grand classique du genre, mené de main de maître, et à lire absolument.

          D'autres avis: Mandy88, Neph, Alice, Marion, Aurélie., Nennetth, Petit_speculoos.

          Pour en savoir plus l'auteure et sur le livre.

          Note          étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

Challenge polar

 

63977422_p