Atkinson

          4ème de couv.

Un détective privé enquête à Cambridge sur des affaires criminelles qui n'ont jamais été éclaircies. Il doit remonter à des événements souvent très lointains pour suivre les traces de la mystérieuse « Souris Bleue ». Les intrigues se déroulent dans des milieux sociaux très divers, allant de la classe ouvrière à la gentry. Les drames les plus poignants alternent avec les épisodes désopilants, dans lesquels on retrouve le regard caustique de Kate Atkinson sur notre monde moderne, la télévision, la « néfaste food », l'amour parental avec ses excès et ses carences, notamment. Anticipations et retours en arrière tiennent le lecteur en haleine.

          Première phrase.

"Quelle chance elles avaient! Une vague de chaleur au milieu des grandes vacances, là où on l'attendait. "

          Citations.

"Le temps est un voleur, il vous dépouille de votre vie et la seule façon de la récupérer, c'est de jouer au plus malin avec lui et de la lui reprendre."

"Parce que ça se passait comme ça:  vous étiez là à rire, parler, respirer et l'instant d'après, vous aviez disparu. A jamais. Et il ne restait rien de vous dans le monde que vous veniez de quitter: ni trace de sourire, ni le moindre chuchotement. Rien."

"Julia avait retiré sa main pour la mettre sur son coeur comme si elle avait mal et dit "Oh" tout doucement, et c'était la première fois que Jackson se rendait compte qu'un si petit mot pouvait concentrer toute la tristesse du monde."

          Lilly's feeling.

"La souris bleue" n'est pas un roman policier à proprement parler, même s'il est composé de plusieurs enquêtes, trois en fait. De nombreux personnages interviennent au cours de l'histoire (peut-être devrais-je dire "des histoires"), dont le lien est le détective privé Jackson Brodie. Il les soude. Enquêtant principalement sur des affaires d'aventures conjugales, il est mandé pour enquêter simultanément sur trois anciennes affaires non résolues, oscillant  entre  meurtres et disparitions.

Le roman est construit en une alternance (à chaque chapitre) voire un mélange de points de vue des personnages (souvenirs, pensées et sentiments), de flash-back, et d'ellipses. Mais chaque élément s'imbrique dans le suivant ou le précédent pour avancer vers la résolution de tous ces évènements; la vie et les mystères de chacun sont dévoilés progressivement jusqu'à la solution. Le lecteur, bien sûr, ne peut s'empêché de chercher une réponse à toutes ces questions posées au cours de sa lecture.

L'histoire est pleine du mal être et de la solitude des personnages. Tous ont souffert à un moment ou un autre de leur vie, et contrairement à ce que le lecteur pourrait croire Jackson n'est pas le moins éprouvé. Ils ont tous en commun de ne pouvoir tirer un trait sur leur passé douloureux.

Le ressenti et les émotions de Jackson (comme de tous les personnages directement concernés) sont aussi présents que les démarches d'enquête du détective.  D'ailleurs l'une ne va pas sans l'autre (je ne sais pas si je suis très claire, là?!). En tout cas, le lecteur aura une réponse à toutes les questions qu'il se pose au cours de sa lecture. Et s'il n'en a pas, c'est qu'il n'a pas pris le temps de bien lire.

La complexité de l'intrigue et le style de l'auteure sont parfaitement maîtrisés. Kate Atkinson donne à travers "la souris bleue" une critique féroce de la société avec un humour pour le moins piquant.

          En bref.

A la fin de cette lecture qui m'a vraiment plus et même déroutée, je ne sais pas si j'aime vraiment l'écriture de Kate Atkinson. Ce n'est pas une déception (loin de là, même) mais il manque peut-être quelque chose. Je lirai très prochainement un autre roman de cette auteure pour me faire une opinion réelle et définitive.

          D'autres avis: Reka, Bookine, Praline, Valérie, Azilis.

          Pour en savoir plus sur l'auteure et le livre.

          Note          étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

63977422_p