Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Just one more page
12 mai 2011

"Coeur d'encre", de Cornélia Funke, pp. 765 - Ed. Livre de poche - 2006.

coeur_d_encre

          4ème de couv.

" C'est alors qu'elle le vit. La nuit pâlissait sous la pluie et l'inconnu n'était guère qu'une ombre. Seul son visage, tourné vers la maison, était éclairé. " Qui est cet inconnu au nom de doigt de poussière ? Qui est Capricorne ? Et qui est Langue Magique ? Meggie ira chercher les réponses dans un vieux village d'Italie, et entre les pages d'un mystérieux livre...

          Première phrase.

"Il pleuvait cette nuit-là une petite pluie fine, tout en murmures."

          Citations.

"Il y a des livres que l'on déguste, d'autres que l'on dévore, et quelques-uns, rares, que l'on mâche, et que l'on digère entièrement."

"Meggie caressa la couverture, comme elle faisait toujours avant d'ouvrir un livre. Elle avait vu Mo le faire. Elle connaissait par coeur sa manière de prendre un livre dans la main, d'en caresser presque tendrement la couverture avant de l'ouvrir comme s'il ouvrait une boîte remplie à ras bord de merveilles encore jamais vues."

          Lilly's feeling.

L'auteur est une référence en matière de littérature jeunesse dans son pays. Le thème principal de "coeur d'encre" est le livre et sa présence est constante partout dans le récit. Tous les personnages principaux ("les gentils") sont des amoureux des livres. La première partie de l'histoire est au point mort et peu attrayante avec la prise de contact des personnages et de la situation. Le livre aurait pu avoir une centaine de pages en moins, sans endommager l'intrigue. Malgré ça, le récit  en lui-même ne manque pas de suspense et de rebondissements. A partir du moment où les personnages arrivent dans le village de Capricorne, il y a un peu plus d'actions. Malgré les longueurs du récit, le style de l'auteur est agréable à lire, sans être trop simpliste (puisque adressé aux enfants).

Du côté des personnages, celui de Meggie est plaisante. Cette petite fille d'une douzaine d'années est plutôt intelligente et en tout cas plus réactive que son père Mo. Deux personnages attachants sont Elinor - la folle des livres qui a souvent mal aux pieds  - et Fenoglio, l'auteur de "Coeur d'encre" (le livre dans le livre) et grand-père adorable. Doigt de Poussière est trop égoïste pour être intéressant. Par contre les méchants (Capricorne, Nez aplati, Basta) sont des vrais de vrais méchants.

Le monde créé par Cornélia Funke ne manque pas d'originalité, et elle le développe plutôt bien. Il émane du livre une atmosphère très particulière. Le seul regret est de ne pas connaître davantage l'histoire de "Coeur d'encre", c'est-à-dire du livre dans le livre. Un passage agréable est lorsque tous les personnages fantastiques apparaissent dans le village de Capricorne. Le monde merveilleux des contes de fées rejoint la réalité.

Le point plus négatif est la fin du récit. Le méchant Capricorne meurt sans aucune réaction ni rébellion. C'est un peu trop facile, même si le concept pour l'éliminer est très ingénieux, il aurait pu y avoir une petite réaction de sa partie... Dommage. L'affrontement qui a lieu depuis le début du récit disparaît d'un seul coup. Un peu frustrant.Par contre la citation en tête de chaque chapitre, comme une petite mise en bouche, est très agréable. Le lecteur redécouvre ainsi des bribes de livres sûrement déjà lus comme les 1001 nuits, Peter Pan, le seigneur des anneaux...  Excellente idée.

          En bref.

"Coeur d'encre" m'a fait pensé à Thursday Next (Jasper Fforde) mais chez elle s'est l'effet inverse, elle entre dans les livres (Jane Eyre). A partir de maintenant, je ferai très attention à ce que je lis à voix haute, je ne veux pas voir n'importe qui dans ma chambre... Je me suis demandé si j'aimerai avoir le même don que Mo ou Meggie, et en fait je ne crois pas. A mettre entre toutes les mains d'enfants, et pour ceux qui aiment les livres.

          C'est une série - le tome suivant "sang d'encre".

          D'autres avis : Lasardine, Jess, Fée...bourbonnaise, Nanet, Heclea, Korto.

          Pour en savoir plus sur l'auteur et sur le livre qui a remporté le Grand Prix de l'imaginaire en 2006.

          Note      _toile_toile_toile

watermarkedDSC_0482_6

Publicité
Publicité
Commentaires
L
Tu as eu plus de chance que moi. Et le second tome valait le coup?<br /> Merci de ton com Jenta.
Répondre
J
J'ai eu très difficile à entrer dans l'histoire, ce n'est que vers les 2/3 que je me suis prise au "jeu" et à la fin que je me suis décidée à lire le tome suivant... :-)
Répondre
Publicité
Newsletter
Derniers commentaires
Archives
Visiteurs
Depuis la création 241 227
Publicité