Hosseini

          4ème de couv.

Dans les années 70 à Kaboul, le petit Amir, fils d'un riche commerçant pachtoun, partage son enfance avec son serviteur Hassan, jeune chiite condamné pour ses origines à exécuter les tâches les plus viles. Liés par une indéfectible passion pour les cerfs-volants, les garçons grandissent heureux dans une cité ouverte et accueillante. Ni la différence de leur condition ni les railleries des camarades n'entament leur amitié. Jusqu'au jour où Amir commet la pire des lâchetés... Été 2001. Réfugié depuis plusieurs années aux États-Unis, Amir reçoit un appel du Pakistan. "Il existe un moyen de te racheter", lui annonce la voix au bout du fil. Mais ce moyen passe par une plongée au coeur de l'Afghanistan des talibans... et de son propre passé.

          Première phrase.

"Je suis devenu ce que je suis aujourd'hui à l'âge de douze ans, par un jour glacial et nuageux de l'hiver 1975."

          Citations.

"Je l'enviai. Son secret n'en était plus un désormais. Elle l'avait révélé, s'en était débarrassée."

"Avec les hommes, c'est facile, nous assena-t-il en pianotant sur son bureau en acajou. Leur plomberie est à l'image de leur esprit: simple et sans surprises. Les femmes, en revanche... ma foi, Dieu a longuement médité votre conception."

"Ainsi que le répétait Baba:"En ferme dix minutes dans une pièce deux afghans qui ne se sont jamais rencontrés et ils se découvriront un ancêtre commun.""

"Il y a peu de place, ici, presque pas de nourriture, pas d'habits et pas d'eau potable. Tout ce dont je dispose à profusion, ce sont des gamins privés de leur enfance - le plus tragique étant que ceux-là ont de la chance."

          Lilly's feeling.

Ce fut intense! C'est le moins que je puisse dire. L'auteur prend le lecteur par le bras, le fait entrer dans l'histoire d'Amir & Hassan et ne le lâche plus jusqu'à la fin. L'histoire se déroule sans temps morts, ni ennui. Le lecteur prend une pause en même temps que les personnages. Il est avec eux. Dans les bons comme dans les mauvais moments, et comme les mauvais sont pour le moins "violents" les bons ont d'autant plus de valeur. Le lecteur découvre la vie en Afghanistan, les coutumes, la religion, la vie quotidienne avec les rues et les commerçants de kaboul. La religion et le racisme  avec les  hazaras (dont font partie Hassan et son père), les shiites et les sunites, et aussi la guerre avec la dictature  imposée par les talibans. Un élément très important en Afghanistan, et qui ressort beaucoup dans le livre c'est la famille. Elle est omniprésente. Quand un afghan se marie il épouse sa femme et sa famille. C'est très différent de l'Europe, où le noyau familial est plus restreint (en général bien sûr).

Le thème principal du livre reste l'amitié et la trahison ou plus exactement la lâcheté. Le côté dégonflé et trouillard d'Amir agace prodigieusement le lecteur. Il est vrai qu'en général, le narrateur d'un livre est censé en être le héros sans peurs et sans reproches. Et là, ben non. Et ça énerve. C'est vrai que je ne sais pas comment j'aurai réagi à sa place, mais... grrrrrrr, quoi! Amir ne mérite pas l'amitié d'Hassan, même s'il n'est qu'un pauvre hazara sans culture ni rien du tout il a au moins pour lui sa loyauté, son honnêteté et son courage. Même s'il n'a pas de chance... chut. Baba est un personnage très fort. Il est puissant et il cache très bien sa souffrance et ses erreurs, qu'il tente de racheter en aidant beaucoup les autres, de manière totalement désintéressée. Son arrivée aux U.S.A, est très dure, car il perd tout son prestige et tout ses repères sociaux et culturels... mais chut.

Le style d'Hosseini est fluide,et explicite. Quand les garçons sont perchés dans un figuier et mangent des fruits, le lecteur a presque la sensation de sentir le jus coulé dans sa gorge. Quand le soleil joue parmi le feuillage, le lecteur plisse les yeux. Il intègre beaucoup de termes afghans, de même que les us et coutumes du pays, dont les combats de cerfs-volants... mais chut.

          En bref.

Cette histoire est puissante et prenante. Elle parle d'amitié, de trahison, de religion, de guerre, d'amour, de vie, de mort, de regrets. Elle parle de Kaboul. Le lecteur s'imprègne de cette culture et la comprend mieux. C'est une lecture très intéressante, et quand je ne lisais pas je pensais aux personnages et à leur histoire.


          Mes compagnons de [LC]:

          Pour en savoir plus sur l'auteur , le livre et le film.

          Note      icon_faveicon_faveicon_faveicon_faveicon_faveicon_fave

Challenge_drame 

 

 watermarkedDSC_0482_6